vendredi 19 septembre 2008

Socialisme :

Socialisme : Fascisme, communisme, antiracisme sélectif marxiste de type MRAP et national socialisme, eux-mêmes frères ennemis, ont les mêmes ennemis : le capitalisme, le bourgeois, l'individu attaché à ses libertés, l'entreprise et la famille. Il faut déplacer les populations conservatrices ou les faire envahir par des étrangers pour les déraciner et leur faire perdre leur mémoire. "Du passé, nous faisons table rase" Tous se présentent comme égalitaires mais ont le culte du chef et créent des nomenklaturas intouchables. Tout ce qui déracine les gens et tue la famille est bon à promouvoir. Amour libre, pornographie, sexe, impôts discriminatoires vis-à-vis des familles, homosexualité, destruction du symbole du mariage, hypertrophie de l'Etat conduisant à la misère généralisée, nivellement par le bas, « lutte contre » les religions en se prétendant laïque alors qu'on est marxiste athée.

Le Socialisme hitlérien est le socialisme du Parti Ouvrier Allemand Socialiste National. Il se distingue des autres socialismes par le fait que les adeptes de ces derniers ne veulent pas le reconnaître comme un socialisme, essayant de faire croire que sa criminalité, l'une des pourtant moins dynamiques de l'histoire de la criminalité d'État, aurait été due au prétexte de certaines de ses injustes agressions, et non au principe de la négation du Droit, commun à tous les socialismes.

Une différence réelle existe cependant entre le socialisme hitlérien et les autres socialismes, c'est qu'il était plus franc dans sa négation des Droits de l'homme et son intention de détruire la démocratie.

La plupart des socialismes contemporains sont au contraire pseudo démocratiques, en ce sens que tout en s'acharnant à détruire la démocratie et les Droits de l'homme, comme le socialisme ne peut pas manquer de le faire, ils en invoquent une interprétation typiquement dénaturée, c'est-à-dire qu'ils prennent la précaution Orwellienne de les rendre impensables dans les esprits avant de les détruire dans les faits.

Toujours aussi menteur, le socialisme pseudo démocratique ou marxisme ne se reconnaît pas comme nazi, mais dissimule au contraire sous un "anti-racisme" prétendu, sa négation du Droit de propriété, du Droit de libre association et du Droit de libre expression — trois Droits de l'homme fondamentaux — des membres de certaines races et religions, au profit des membres d'autres races et religions. Comme son esclavagisme absurde et criminel n'en est pas à une contradiction près, le socialisme pseudo démocratique appelle « lutte contre la discrimination » cette négation du Droit de certains groupes, tout en appelant « discrimination positive » certaines formes de son racisme institutionnel anti-blancs et anti capitaliste.

2 commentaires:

Papy Mougeot a dit…

Les socialistes sont les faux amis du peuple; les communistes, les vrais ennemis du peuple !
Avec la sociale-démocratie Française à la Sarkosi, on est cocu! Avec les communistes, on est mort ou mort-vivant survivant comme un lapin dans une cage, si on est gentil, c'est-à-dire inexistant! En résumé; les socialistes, des escrocs qui vivent (bien, merci pour eux!) de la sueur du peuple, les communistes du sang du peuple! A ceux qui croyaient que le socialisme, c'était la vie en rose! Et, pourtant, si le drapeau rouge n’a pas été choisi comme emblème de ce parti de sous merdes ce n'est pas par hasard mais, c'est parce qu'il n'était pas sali par le sang des millions de victimes qu'il a provoqué!

Anonyme a dit…

Et vous êtes un vrai con du peuple.